Expédition en Guyane

Les images de l'expédition seront présentées du 22 au 25 sept 2016 à Namur en Belgique

image

La vie colorée sous la canopée, au bord de la crique et sous la surface… L’exposition « Trésors cachés en forêt guyanaise » qui dévoile la beauté des petites créatures rencontrées lors de l’expédition sera présentée au Festival Expo Photos Avès à Namur en Belgique du 22 au 25 septembre 2016  !

Exposition présentée du 29 sept au 2 oct 2016 à Vourles (69)

L’exposition « Trésors cachés en forêt guyanaise » sera également présentée cette année au Festival de la Photographie Nature de Vourles (69)  du 29 septembre au 2 octobre 2016 !

Conférence le dimanche 2 octobre 2016 plus d’infos

L'aventure racontée aux écoliers lorrains !

aaaaa

[18 mars 2016]

La vie des milieux aquatiques de Guyane et de la forêt amazonienne a été racontée aux élèves de l’école Bugnon-Rostand à Bar-le-Duc (55). Des enfants passionnés par la biodiversité étrange et colorée de cet écosystème, et des dessins inspirés !

Visite virtuelle de l'expédition

[6 janvier 2016]

Prêt pour le grand voyage ? CLIQUEZ SUR L’IMAGE, ouvrez grands vos yeux et vos oreilles et REJOIGNEZ-NOUS SOUS LA CANOPEE !

Au menu : 3 panoramas : forêt – crique – savane roche

Textes explicatifs : un clic sur l’icone « i »

Bonus : pour les yeux les plus affûtés, à vous de cliquer dans le bon puit de lumière au-dessus de la forêt et de la crique pour accéder à 2 mondes cachés…

Bonne visite !

Visite virtuelle développée par Daniel Wambach  http://ubi-light.com

L'équipe est de retour !

L’équipe est de retour en Lorraine… sous la température clémente de ce début d’hiver qui évite le choc thermique passant de 30°C à Cayenne à 14°C à Paris, mais la transition est tout de même un peu rude, ça on s’y attendait ! Notre esprit est encore dans la forêt, bien que chacun vienne de passer une nuit dans un silence omniprésent que l’on ne trouve pas en Guyane, entre les insectes, les singes, les grenouilles et oiseaux qui nous immergent dans une belle symphonie de cris et chants jour et nuit. C’est en arrivant en Guyane qu’on a compris pourquoi Marc tenait tant à y revenir… Au total, un peu + de 20 000 déclanchements à trier, une bonne centaine d’heures d’enregistrements sonores à dépouiller, des dizaines de vidéos à assembler, et encore de belles choses à raconter !

N’hésitez pas à nous suivre sur la page dédiée à l’expédition : EXPE SOUS LA CANOPEE 

12473822_463066583877105_3427575074436786346_o

La nuit des explosives !

[20 décembre 2015]

Une belle surprise pour la fin de notre séjour en forêt amazonienne ! La nuit dernière, nous avons eu la chance d’assister à un « EXPLOSIVE BREEDING » ! Ce phénomène annonce le début de la saison des pluies.

Dimanche soir 22h sur la Montagne de Kaw, suite à des premières « draches » et un long week-end pluvieux, nous sommes en bonne voie pour assister au spectacle. Nous progressons sur un sentier forestier, en suivant le son des grenouilles… Après quelques minutes de marche, nous atteignons une vaste zone humide, accueillis dans un vacarme assourdissant ! « Les explosives ! C’est pour ce soir ! » Des milliers d’amphibiens se sont donnés rendez-vous ! Heureux de pouvoir y assister, c’est parti pour 4 h de photos et de prises de sons… Assister à ce phénomène faisait partie de nos objectifs ! Et ce n’était pas gagné car cette année la période de sécheresse s’est un peu éternisée. Les explosives ont lieu chaque année, durant une nuit vers fin décembre, grâce aux premières grosses averses de la saison des pluies. C’est un rassemblement d’amphibiens qui se reproduisent dans des mares forestières, célèbre pour son spectacle sonore ! (sur place boules Quies obligatoires) Ecoutez un extrait des enregistrements de Marc et fermez les yeux : Le son des explosives

Rencontre avec l'association GUYANE WILD FISH

[18 décembre 2015]

Participation à la réunion de l’association Guyane Wild Fish, une toute jeune asso de passionnés des poissons d’eau douce de Guyane ! Raphael Covain du Muséum National d’Histoire Naturelle et les chercheurs de l’INRA de Rennes ont présentés leurs travaux d’inventaires piscicoles et d’acquisition des données génétiques pour la connaissance et la caractérisation des poissons d’eau douce de Guyane notamment. Merci à l’association GWF pour l’invitation et ces bons moments de convivialité… au plaisir de revenir en Guyane pour participer à de futurs inventaires en votre compagnie !

Animation découverte avec les petits guyanais

[16 décembre 2015]

Dans le cadre d’une animation sur la connaissance de la biodiversité des milieux aquatiques Guyanais, les enfants de l’ADNG (Association pour la Découverte de la Nature en Guyane) ont pu découvrir les photos réalisées durant l’expédition et le matériel de plongée. Un vrai moment de partage !

Immersions dans les criques de Guyane

Le climat équatorial de la Guyane est marqué par deux saisons, la saison des pluies de début décembre à fin août et la saison sèche le restant de l’année. Les précipitations ont une hauteur moyenne de 2000 à 4000 mm par an en fonction des territoires. En Guyane, la rivière c’est la « crique » ! Un très dense réseau hydrographique serpente la Guyane, les criques sont pour la plupart très chargées en matières en suspension (sols lessivés par la pluie), l’eau est donc assez colorée voire boueuse. Il existe cependant des petites criques forestières relativement claires où l’observation de la faune aquatique est rendue possible et où le photographe subaquatique y trouve un terrain de jeu avec quelques 380 espèces de poissons (connues) qui peuplent les eaux douces guyanaises !

12313987_1687608628117816_1425518515467933921_n

12311120_1688054311406581_476153713394160511_n

12301636_1687608584784487_2160965544351269180_n

12370799_458651804318583_2823290855579049337_oAnguille électrique  Electrophorus electricus

12341289_1688054284739917_2862778502101581819_nTêtards

GuyaneRineloricaria platyura

Crenicichla saxatilis femelle

Krobia aff. guianensis

4 jours en pirogue sur le lac de Petit-Saut

[12 décembre 2015]

La rencontre avec les loutres géantes était un des objectifs de l’expédition. Après 2 matinées d’affût non concluantes, où nous sortions la pirogue avant le levé du soleil pour attendre patiemment face aux terriers, nous les avons finalement croisées lors d’une ballade. 3 magnifiques spécimens sont venus à nous, curieux mais prudent, avant de disparaitre aussi vite qu’ils sont apparus! Cela nous a permis de faire de jolis clichés et surtout d’entendre le son de leur cris singuliers!

Ballades nocturnes avec les caïmans du lac de Petit-Saut !

12374853_456273517889745_2224607797079141711_o

12371148_456273277889769_2754426286985422594_o

12356929_456273484556415_3466993976399501255_o

Rencontres avec les singes de la forêt amazonienne

[1er décembre 2015]

Rencontre avec les singes araignée

Aujourd’hui je suis partie randonner avec Marc. Au programme découverte des alentours du carbet sur le sentier de Roche-bateau, observation de la faune et enregistrements des sons que nous offre la forêt. Après une petite heure de marche, Marc, à quelques dizaines de mètres devant moi m’appelle vivement avec de grands gestes. Au dessus de sa tête, à 40 ou 50 m de haut à la cime des arbres, se déplace un groupe de singes atèles (aussi appelés singes araignée, bizarrement, le nom ne me parait pas super attrayant…). Ils n’ont pas mis longtemps à capter notre présence. Pendant que Marc s’empresse de sortir son matériel pour enregistrer leurs cris, j’ai vite compris comment ils accueillent les visiteurs de la forêt. Leur méthode ? Casser des branches et les laisser tomber au sol depuis la canopée pour faire fuir leur cible. Me voilà rassurée ! Je tente de faire quelques images et finit par m’écarter un peu de la « zone à risque » où les branches s’écrasent au sol, mais je les aperçois qui me cherchent du regard à travers les feuilles, et alors qu’une partie du groupe reste au dessus de Marc, certains me suivent. Cette interaction est à la fois flippante et excitante. Je reste figée la tête vers le ciel à les fixer, les branches continuent de tomber au sol. Je tente de faire signe à Marc pour que nous pliions bagages. Les cris sont forts et repoussants, Marc en prend plein les micros… Soudain il s’active, les bras dans son sac, sans doute entrain de ranger le matériel… ouf nous partons ! Mais lorsqu’il se relève, c’est avec 2 nouveaux micros à la main !!! Il est dingue ! Nous restons encore 20 bonnes minutes à les observer, puis ils se calment, ils semblent nous accepter peut-être ? mais la pluie finira par les faire fuir. Une belle rencontre quelque peu éprouvante avec ces singes araignée !

Les singes hurleurs

Voici à quoi pouvaient être rythmées nos nuits en forêt, au doux son des HURLEURS ! Ces singes doivent leur nom à un cri qui vous glace le sang lorsque vous l’entendez pour la première fois la nuit en forêt… Ces magnifiques singes roux de la canopée émettent ce bruit afin de signaler leur présence aux autres groupes et ainsi éviter un affrontement, il est reconnaissable à des kilomètres. Ecoutez les enregistrements de Marc, âmes sensibles s’abstenir, on vous aura prévenu !

30 novembre, bien installés au bord de la crique

11222685_1687608658117813_7851123691828053723_n

12345428_1687608594784486_2605633971027777410_n

12274429_1687608648117814_7124492395322570251_n

Départ de l'équipe pour le coeur de la Guyane

[29 novembre 2015]

Départ pour Saül, bivouac de 4 jours au cœur de la Guyane, accessible uniquement en pirogue ou en avion. Survol de la canopée…

11220102_1687604398118239_800107110964017634_n

12308268_1687604388118240_8498759155375364354_n.

Après 1h30 de vol pour rejoindre le coeur de la Guyane, arrivée à Saül, un petit bourg de moins de 200 habitants… Plus que 1h30 de marche pour rejoindre notre base pour 4 jours en pleine forêt, un carbet (abri) au bord de la crique popote… c’est parti pour 4 jours de photos et de prises de sons dans ce petit coin de paradis, loin de toute civilisation…

12341182_1687605464784799_8068094333370937719_nEcole de Saül

12342707_1687605404784805_6171690701912991918_n

12345494_1687608704784475_9046156152616919792_n

12342520_1687608684784477_1330505659189490033_n

Premières rencontres ...

12308717_1686031058275573_2451574383343906802_nDendrobate à ventre tacheté

12311107_1686027868275892_5787338704462418491_n

12375157_1694134004131945_8295732992956262744_oRainette ponctuée

Au dessus de la canopée, depuis la savane roche

Du haut d’une savane–roche nous pouvons surplomber la canopée. Une « savane-roche » ou « inselberg » (mot allemand tiré de Insel «Ile » et Berg « Montagne ») est un massif rocheux qui s’élève souvent au-dessus de la forêt. La dure formation granitique, à érosion lente et de nature peu perméable à la pluie, combinée aux phénomènes de ruissellements (liés aux fortes pentes), ne permettent pas à la végétation de s’enraciner. La couleur noire de la roche est due à la présence d’algues, qui forment une véritable patinoire si on a l’audace de s’y aventurer sous la pluie.

12249765_1686026518276027_536659335751457019_n

12247085_1686026564942689_2807292653300824167_n

23 novembre 2015 : l'aventure commence, premiers pas sous la canopée...

Contrairement à ce que l’on peut penser, le plus grand danger en Guyane, c’est de se perdre en forêt. La densité de la végétation et son homogénéité peuvent vite se transformer en un véritable labyrinthe… La canopée est la strate supérieure de la forêt, dont les arbres culminant jusqu’à 50 m forment un tapis feuillu. Sous cette canopée, la lumière du soleil parvient difficilement au sol. Cette forêt est en perpétuel renouvellement, des arbres meurent, chutent et laissent des puits de lumière qui constituent un biotope temporaire. La très grande diversité fait qu’on croise rarement la même espèce et l’art du camouflage de la grande partie des animaux vous pousse à observer scrupuleusement avant de percevoir les dizaines d’yeux qui vous observent. Photographier la faune en forêt, ça se mérite !

L'équipe

http://www.promeneursecoutant.fr/

Marc Namblard

Audio-naturaliste

Anne-Cécile Monnier

Anne-Cécile Monnier

Hydrobiologiste – photographe subaquatique

http://ubi-light.com/

Daniel Wambach

Photographe – Développeur en réalité virtuelle

N’hésitez pas à nous suivre sur la page dédiée à l’expédition : EXPE SOUS LA CANOPEE 

Présentation de l'expédition sur France 3 Lorraine

Préparations avant le départ vers l'amazonie

L’aventure présentée le 11 novembre dans l’Est Républicain 14 jours avant le départ! Article Est republicain 11 nov 2015

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.