Présentation

Reflets d'eau douce

A LA DECOUVERTE DE LA VIE EN EAU DOUCE…

Reflets d’eau douce, association loi 1901 créée en mars 2015, est basée en région Grand Est près de Nancy (54). Elle a pour objectif de valoriser les milieux aquatiques grâce à l’image et communiquer sur la vie de ces écosystèmes sur tout le territoire français jusqu’en Outre-Mer, pour que le partage amène à les respecter et à les protéger. C’est dans cet esprit que sont proposées de nombreuses actions autour de la connaissance du patrimoine aquatique, comme la réalisation de films documentaires ou d’expositions photos, ou bien la sensibilisation du jeune public lors d’animations scolaires. Plus d’informations.

Image subaquatique & hydrobiologie

Anne-Cécile Monnier, chargée de mission

 « Passionnée par la vie qui peuple les eaux douces, j’allie l’image subaquatique à mon métier d’hydrobiologiste. Le meilleur de ce métier, c’est d’être sur le terrain ! Depuis 2009, je participe notamment à des études d’impacts liées à des aménagements en rivière, et à l’inventaire de faune aquatique. Mon activité d’hydrobiologiste s’est surtout concentrée sur l’étude des populations piscicoles, notamment durant leurs migrations, pour tenter de rétablir les possibilités de déplacements des ces espèces, comme par le franchissement des barrages. Plus d’infos
Curieuse de découvrir ce monde sous la surface, je m’immerge depuis quelques années dans les rivières et lacs de ma région Lorraine puis ailleurs en Europe et en Outre-Mer. Très souvent en compagnie de mon matériel photos afin de pouvoir partager mes observations.

L’image subaquatique est au cœur des différentes actions que je développe au sein de Reflets d’eau douce, que ce soit dans le cadre des animations scolaires ou la réalisation de films documentaires. La mise en lumière des milieux aquatiques est précieuse pour espérer donner un sens à leur préservation. Ils sont fragiles et en perpétuels changements, au gré des caprices du ciel et des saisons. L’image subaquatique dévoile sous un angle artistique la vie sous la surface à la rencontre de paysages souvent méconnus. Il convient alors de se familiariser avec les multiples facteurs qui façonnent et contrastent ces milieux, bien avant de capturer l’instant où le cliché reflète l’émotion qu’on veut transmettre.»